Page 12 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 12
PRoFIL D’AgRICuLTeuRS
Jason, Brad et Trevor Kornelius
Kornelius exploitent ensemble une ferme laitière équipée d’un système de traite automatisée à osler, en Saskatchewan. Les trois frères
ont chacun leur propre domaine d’expertise. Trevor est responsable de la santé du troupeau; Jason gère l’alimentation et les cultures; et Brad s’occupe de l’administration, y compris des finances et de la main-d’œuvre. Le soin des animaux est leur plus grande priorité. un spécialiste en nutrition des vaches formule et revoit régulièrement le régime des vaches pour s’assurer qu’elles reçoivent les aliments les plus nutritifs qui soient. Les frères Kornelius sont fiers de leur ferme familiale et des efforts qu’ils déploient pour produire du lait sain et nutritif.
Farm Animal Council Saskatchewan
Au Canada, le secteur laitier emploie plus de 218 000 personnes. Près de 1,2 million de Canadiens, ce qui représente un travailleur sur huit12, occupent un emploi (agriculteurs, fournisseurs, transformateurs, transporteurs, épiciers, restaurateurs) dans le secteur de l’agriculture ou de l’agroalimentaire.
Les bovins laitiers
Le lait provient de races de bovins élevées spécialement pour leur lait, comme les races Holstein et Jersey. Ayant un pelage clair, les vaches laitières ne peuvent pas passer l’hiver à l’extérieur au Canada, mais elles peuvent quand même sortir lorsqu’il fait doux. Les vaches préfèrent toutefois le confort d’une étable bien ventilée lorsqu’il pleut ou qu’il fait très chaud.
Pam Mackenzie
Les agriculteurs logent leurs vaches laitières dans l’un des trois types d’étables suivants :
•	Dans une étable classique à stabulation entravée, chaque vache a sa propre stalle couverte de litière et se nourrit et s’abreuve en accédant à une mangeoire et un abreuvoir placés devant la stalle. La traite a lieu dans la stalle et le lait est transporté au réservoir principal par lactoduc.
•	Dans une étable à stabulation libre, les vaches laitières peuvent se déplacer librement à l’intérieur de l’étable. La traite se fait dans une salle de traite centrale, deux ou trois fois par jour.
•	Une étable à traite automatisée est similaire à une étable à stabulation libre, mais les vaches se rendent à leur gré à une station de traite automatisée pour y être traites et nourries. La station ou le « robot » enregistre le nombre de fois que les vaches se
font traire ainsi que la quantité de nourriture qu’elles ingèrent.
Salle de traite dans une étable à stabulation libre.
Vache laitière dans une étable à stabulation entravée
des Igloos pour veaux et des guIMauves géantes?
Avez-vous déjà remarqué de petits abris ressemblant à des igloos dans des fermes? Ces abris sont des niches à veaux. Des vétérinaires recommandent que les veaux soient logés dans ces niches afin de pouvoir les nourrir individuellement et de limiter les contacts avec les autres animaux et microbes qui pourraient être présents dans l’étable. Par temps froid, les agriculteurs donnent plus de lait, d’aliments et de litière à leurs veaux.
Parfois en été, on peut apercevoir des « guimauves géantes » dans les champs. En réalité, ce sont de gigantesques balles rondes de foin (composées de trèfle et de luzerne, par exemple) qui sont enveloppées d’un film de plastique blanc. Les agriculteurs n’ont pas besoin d’attendre que le foin soit complètement sec avant de les emballer ainsi, ce qui leur permet de faire les foins même si Dame Nature ne collabore pas.
Les vaches laitières ont une musculature moins développée et un pelage plus clair que les races de boucherie parce qu’elles dépensent toute leur énergie à produire du lait. Il existe six principales races laitières : Holstein, Jersey, Ayrshire, Suisse brune, Guernesey et Shorthorn laitière. Au Canada, la race Holstein est la plus répandue; on la reconnaît à son pelage noir et blanc.
Les bovins de boucherie sont plus musclés et les femelles produisent juste assez de lait pour un seul veau par année (ou parfois pour deux si elles ont des jumeaux). Au Canada, il existe neuf principales principales races de bovins de boucherie : Aberdeen Angus, Charolais, Hereford, Simmental, Limousin, Maine-Anjou, Salers, Gelbvieh et Shorthorn. Certains agriculteurs élèvent des bovins de race pure, mais la plupart élèvent plutôt des animaux de races croisées combinant les meilleures caractéristiques de chaque race.
10	Les fondements de l’élevage


































































































   10   11   12   13   14