Page 22 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 22
Hausse de 160 %
1 à 2,6 milliards
Il n’y a aucun doute que le marché des aliments biologiques est en croissance. De 2006 à 2010, les ventes de produits biologiques au Canada ont augmenté de 160 %, passant de 1 à 2,6 milliards de dollars et faisant du Canada le cinquième plus grand marché de produits biologiques au monde. Les agri- culteurs, les transformateurs et les autres intervenants du secteur agroalimentaire s’efforcent de répondre
à la demande : le nombre de fermes biologiques a grimpé de 65 % de 2001 à 2011 malgré la baisse du nombre total de fermes au Canada. Le Canada compte approximativement 3 700 fermes biologiques33.
Les aliments biologiques sont-ils plus sains et plus sécuritaires?
Aucune donnée scientifique n’indique que les aliments biologiques sont plus sains ou plus sécuritaires que les autres aliments. Tous les aliments sont assujettis aux mêmes normes en matière d’inspection et de salubrité. Les aliments biologiques répondent aux besoins particuliers de consommateurs qui acceptent de payer davantage pour leurs aliments. Certains agriculteurs choisissent ce créneau de marché, car ils peuvent obtenir de meilleurs prix pour leurs produits; toutefois, leurs coûts de production sont aussi beaucoup plus élevés.
Tous les produits agricoles alimentaires (biologiques ou non) — la viande, les œufs, le lait, les fruits, les légumes et autres — sont nutritifs et font partie du Guide alimentaire canadien, sans égard à la manière dont ils sont produits. Pour en apprendre davantage sur l’alimentation saine et équilibrée, consultez le Guide alimentaire canadien à www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/index-fra.php.
On ne s’attend pas à ce l’agriculture biologique devienne la seule méthode de production alimentaire. La majorité de la population mondiale ne pourrait pas se permettre d’acheter des aliments biologiques en raison de leur coût plus élevé. De plus, nous n’aurions pas suffisamment de terres arables, d’eau et d’autres ressources naturelles pour produire suffisamment d’aliments selon les principes de l’agriculture biologique pour nourrir tous les habitants de la planète. Par ailleurs, comme la population est toujours en croissance, il est attendu que nous devrons doubler la production d’aliments au cours des 40 prochaines années34.
Chaque seconde, le territoire agricole mondial diminue d’une superficie équivalant à un terrain de soccer alors que la population mondiale, elle, augmente de deux personnes36.
La signification réelle des allégations
alimentaires
Ce qu’il y a de bien dans le système alimentaire canadien, c’est qu’il offre une grande variété de produits. Les décisions d’achats reviennent aux consommateurs. Il vaut la peine de s’informer sur la signification réelle des allégations mentionnées sur les étiquettes. Par exemple :
20
Melanie Curtis
La sécurité alimentaire, les coûts des aliments et les réalités économiques de l’agriculture
1.	Qu’entend-on par viande « naturelle »?
En un sens, toute viande est naturelle puisqu’elle provient d’animaux. Selon la définition du gouvernement, seule la viande d’animaux élevés sans AUCUNE intervention humaine peut être qualifiée de naturelle, donc seule la viande d’animaux sauvages (comme le chevreuil, l’orignal, l’ours) peut être désignée comme « naturelle ».
2.	Qu’en est-il du bœuf sans hormones?
Le bœuf sans hormones n’existe pas. Tous les animaux produisent naturellement des hormones, donc même le bœuf biologique contient des hormones.
3.	Qu’est-ce qu’un aliment sans gluten?
Le gluten est une protéine présente dans le blé, l’orge, le seigle, le triticale et les aliments qui contiennent ces céréales. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque (1 % des Canadiens), celles qui ont une intolérance au gluten (à peu près 5 % de la population canadienne) et celles qui ont une allergie au blé (moins de 1 %) doivent éviter de consommer du gluten. Pour les autres, le gluten n’est pas problématique, contrairement à ce qui est parfois véhiculé dans les médias. Dans les épiceries, les aliments étiquetés
« sans gluten » ne sont pas plus sains; ils sont simplement produits avec des ingrédients de substitution qui sont exempts de gluten. Bon nombre de ces produits contiennent plus de sel, de lipides ou de sucres pour en améliorer la saveur. Il revient donc au consommateur d’être vigilant.
Fait intéressant :
Saviez-vous que la population mondiale croît de 75 millions de personnes tous les ans? Cela équivaut à ajouter la population d’Ottawa et de Vancouver toutes les semaines35!


































































































   20   21   22   23   24