Page 29 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 29
Les agriculteurs savent-ils comment utiliser ces produits?
Devrais-je m’inquiéter des résidus de produits chimiques dans les aliments?
L’ACIA surveille les résidus de médicaments dans la viande. Des milliers d’échantillons de viande sont régulièrement analysés et les résultats (que l’on peut obtenir auprès de l’ACIA) confirment que la viande canadienne est exempte de résidus.
Des programmes similaires permettent de détecter les pesticides dans les fruits et légumes. En mai 2012, l’ACIA a déclaré que dans les dix années précédentes, 99,6 % des fruits et légumes frais respectaient les normes de Santé Canada en matière de résidus de pesticides.
En pratique, il n’existe pas de seuil « zéro » en matière de détection de résidus (ou de contrôle des risques). Le matériel de laboratoire et les méthodes d’analyse sont de plus en plus perfectionnés et permettent de détecter d’infimes quantités de résidus. Il n’y a pas si longtemps, nous parvenions à détecter des résidus présents en parties par million; mais aujourd’hui, il est possible de détecter des parties par milliard ou même des parties par trillion.
Plus les méthodes d’analyse sont poussées, plus il est possible de détecter des traces minimes de résidus; en fait, des quantités si infimes qu’elles sont inoffensives. Cela dit, la présence de résidus dans les aliments est réglementée au Canada. Les normes sont établies afin que les concentrations acceptables de résidus soient de 100 à 1000 fois en dessous des niveaux dits « sans effet ».
ontario Pesticide education Program
Des agriculteurs suivent un cours sur la sécurité des pesticides (programme ontarien de formation sur les pesticides)
À titre d’agriculteurs, nous sommes conscients de l’importance d’utiliser les produits antiparasitaires de manière responsable. Nous suivons des cours et participons à des ateliers afin de rester de demeurer au fait des technologies et des pratiques agricoles et nous respectons les exigences stipulées sur les étiquettes de produits.
En Ontario, par exemple, les agriculteurs doivent suivre un cours et passer un examen pour obtenir la certification leur donnant droit d’acheter et d’utiliser des pesticides. Les cours portent notamment sur les techniques de gestion des ravageurs, la prévention de la résistance des ravageurs, les méthodes visant à réduire les risques pour la santé et l’environnement, les règles d’entreposage, l’entretien des pulvérisateurs et la tenue de registres. Pour rester au fait des dernières connaissances, ils doivent renouveler leur certification tous les cinq ans (pour plus amples renseignements, consultez www.pesticidesafety.ca.
Serait-il possible qu’une crise semblable à celle de la Grande famine d’Irlande se produise de nos jours?
En 1845, une étrange maladie a frappé les pommes de terre cultivées en Irlande. Presque la moitié de la récolte a été détruite. Cette maladie, qu’on allait plus tard appeler le mildiou, est causée par un champignon microscopique. À l’époque, il n’existait pas de traitement pour lutter contre les organismes nuisibles et les maladies et il n’a pas été possible de protéger cette culture essentielle. De nos jours, nous sommes en mesure de prévenir le mildiou de la pomme de terre à l’aide de fongicides modernes, ce qui diminue considérablement les risques de pertes massives. Cet exemple frappant montre comment les pratiques agricoles modernes permettent d’accroître la sécurité alimentaire.
La vérité au sujet de l’agriculture	27
Fait intéressant :
Qu’est-ce que ça représente une partie par milliard? C’est l’équivalent d’une seconde en 32 ans, ou d’un dollar sur un milliard de dollars, ou encore, d’un seul brin d’herbe dans un terrain de sport.


































































































   27   28   29   30   31