Page 37 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 37
la lutte Intégrée
La lutte intégrée est une méthode avancée de gestion des maladies et des organismes nuisibles. Certains emploient ce terme pour désigner l’emploi d’insectes bénéfiques pour lutter contre les insectes nuisibles, mais en réalité, cela n’est qu’une partie de la lutte intégrée. Les principes de la lutte intégrée sont fondés sur les cycles de la nature. Les agriculteurs surveillent les niveaux de populations de ravageurs dans leurs champs et leurs vergers afin d’établir à quel moment, le cas échéant, le seuil justifiant une intervention est atteint.
D’autres méthodes culturales comme la rotation des cultures, la mise en place d’obstacles physiques et l’utilisation d’insectes ou de champignons bénéfiques, aident à assurer la meilleure combinaison de tactiques mécaniques (comme le travail du sol), culturales (comme les organismes bénéfiques) et chimiques (comme les pesticides).
Les percées réalisées dans le domaine de la lutte antiparasitaire et la mise au point de pesticides mieux ciblés et plus sécuritaires contribuent à diminuer notre empreinte écologique.
l’utIlIsatIon de la technologIe pour déjouer daMe nature
En agriculture, rien ne joue un plus grand rôle dans le succès ou la perte d’une récolte que dame Nature. Des pluies insuffisantes ou trop abondantes, des températures trop fraîches ou trop chaudes, le vent, la neige et le verglas peuvent compromettre les cultures et les animaux.
Cependant, les agriculteurs se tournent vers la technologie pour mieux gérer les conditions climatiques. Par exemple, certains installent d’immenses ventilateurs dans leurs vergers pour faire circuler l’air lorsqu’il y a un risque de gel (car le gel peut avoir un effet dévastateur sur le nombre et la qualité des pommes, surtout s’il survient pendant la floraison). D’autres font appel à des hélicoptères qui volent au-dessus de leurs vergers pendant la nuit afin de protéger leurs fruits.
La grêle peut également être dévastatrice pour les producteurs de fruits. Les arbres endommagés tombent souvent malades et meurent rapidement. En outre, les pommes qui ont été grêlées sont invendables sur le marché frais et sont généralement pressées en jus, ce qui occasionne d’importantes pertes de revenus. Certains producteurs utilisent des canons à grêle. Leur fonctionnement est simple : le canon émet des ondes sonores dans les airs toutes les six secondes et ces ondes détruisent les grêlons qui se forment dans l’atmosphère.
La biotechnologie offre égale à des solutions pour mieux faire face aux intempéries. Elle permet aux chercheurs de mettre au point des variétés tolérantes à la sécheresse, à la salinité ou au gel, par exemple.
De gigantesques ventilateurs peuvent protéger un verger du gel
Mark Brock
Système de GPS installé sur un tracteur
des équIpeMents agrIcoles conduIts par satellIte
De nos jours, de nombreux agriculteurs ont recours aux techniques d’agriculture de précision pour gérer les travaux de champ comme l’ensemencement, la fertilisation, les traitements phytosanitaires et la récolte. Des GPS contrôlés par satellite aident notamment à assurer que les engrais et les produits antiparasitaires sont appliqués à la dose voulue et au bon endroit et que les rangs sont semés en lignes droites. Cela permet de réduire la consommation de carburant et d’optimiser l’utilisation de semences, d’engrais et de produits antiparasitaires.
La vérité au sujet de l’agriculture	35
Fait intéressant :
Des agriculteurs commencent à utiliser des véhicules aériens sans pilote (aussi connus sous le nom de drones) pour accomplir certaines tâches comme le dépistage et l’évaluation des rendements ou encore pour retrouver le bétail égaré. Ces drones sont équipés de caméra infrarouge, de senseurs et d’autres technologies.


































































































   35   36   37   38   39