Page 42 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 42
Les aliments pour animaux jouent un rôle important dans le recyclage. L’industrie de l’éthanol, par exemple, utilise du maïs comme matière première. Pendant le processus de fabrication de l’éthanol, l’amidon est extrait du maïs, laissant derrière un résidu appelé drêche de distillerie. Riche en fibres, en protéines, en lipides et en minéraux, ce sous-produit convient très bien à l’alimentation animale. Les fabricants d’aliments pour animaux l’incorporent dans les mélanges destinés aux porcs et aux bovins. Une grande partie des récoltes de soya est destinée à la production d’huile. Les écales de soya résultant du processus d’extraction d’huile sont moulues pour produire le tourteau de soya, lequel est une excellente source de protéines.
qu’en est-Il de la consoMMatIon d’eau?
le preMIer prograMMe de recyclage d’eau
De nombreux reportages présentent des informations erronées ou inexactes concernant la quantité d’eau nécessaire à la production d’un boisseau de blé ou d’un kilogramme de bœuf, par exemple.
L’approche simpliste utilisée dans les calculs de consommation d’eau ne tient pas compte du fait que dans les cultures, l’eau tombe sous forme de pluie ou de neige, s’évapore ou s’infiltre dans le sol et est ensuite recyclée. Le même processus se produit dans les fermes d’élevage. L’eau bue par les animaux n’est pas perdue à tout jamais. Les animaux ne retiennent qu’une fraction de l’eau qu’ils boivent. La majeure partie de l’eau consommée réintègre l’environnement.
une abondance d’eau? pas nécessaIreMent!
Certaines cultures délicates de grande valeur comme les fruits et légumes doivent être irriguées. De nos jours, les systèmes d’irrigation maximisent l’utilisation de chaque goutte d’eau. La disponibilité et la qualité de l’eau sont des préoccupations qui nous touchent tous.
Au Canada, seulement 8,5 % des fermes sont irriguées, les autres dépendent uniquement des précipitations pour subvenir aux besoins en eau des cultures. L’irrigation est utilisée principalement dans les cultures de grande valeur comme les fruits et les légumes destinés à la consommation humaine.
Certaines terres sont trop humides pour la culture, alors les agriculteurs les drainent à l’aide de tuyaux souterrains afin d’enlever les surplus d’eau, ce qui accroît les rendements et améliore la qualité des cultures, en plus de réduire le ruissellement et l’érosion. Dans certaines provinces, les agriculteurs qui souhaitent prélever de l’eau pour des fins agricoles doivent d’abord obtenir un permis du gouvernement afin d’assurer une gestion responsable de l’eau.
• • •
• •
Une brebis boit de quatre à neuf litres d’eau par jour. Une vache boit de 80 à 160 litres d’eau par jour et produit environ 27 litres de lait par jour.
Au Canada, la consommation quotidienne d’eau par personne est de 350 litres, faisant des Canadiens les deuxièmes plus grands consommateurs d’eau au monde55
Une douche de cinq minutes avec une pomme de douche ordinaire utilise 100 litres d’eau. Une brassée de lavage utilise 225 litres d’eau56
Columbe Lane
40	Les agriculteurs : des environnementalistes actifs


































































































   40   41   42   43   44