Page 45 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 45
2. Pourquoi les animaux n’ont-ils pas plus d’espace?
Voilà une question fréquemment posée par ceux qui entrent dans un bâtiment d’élevage pour la première fois. Pour y répondre, il faut d’abord reconnaître que les animaux ont des besoins différents de ceux des humains et que ce sont leurs besoins qui comptent, et non pas les nôtres. Ce concept peut être difficile à saisir.
En tant qu’humains, nous avons tendance à transposer nos valeurs aux autres êtres vivants. Toutefois, chaque espèce a des besoins différents. Par exemple, une chauve-souris dort la tête en bas dans une caverne sombre alors qu’un chien husky préfère généralement vivre dehors dans un climat froid. Les animaux d’élevage ont également des besoins propres à leur espèce. Ce qui compte, ce n’est pas seulement l’espace dont ils disposent, mais également ce qu’ils ont à leur disposition dans cet espace ainsi que la manière dont ils utilisent l’espace. Par exemple, si l’on place un groupe de veaux dans une grande étable à aire ouverte, les recherches démontrent qu’ils dormiront très près les uns des autres, à proximité d’un mur ou d’une barrière, car c’est ainsi qu’ils sentent en sécurité et qu’ils se réchauffent.
Les agriculteurs ont à cœur d’offrir le meilleur environnement possible à leurs animaux. Nous devons à la fois tenir compte des besoins des animaux, de la salubrité des aliments, de l’environnement et des réalités économiques. Nous investissons continuellement dans la recherche sur le bien-être animal pour connaître les meilleures options à ce chapitre. Les pratiques agricoles actuelles sont à la fois fondées sur l’expérience pratique, le bon sens et, par-dessus tout, la science.
codes de pratIques
Quelles règles régissent l’élevage des animaux?
Comme tout propriétaire d’animaux, les agriculteurs sont tenus de respecter les lois sur la santé et le bien-être animaux. En plus de la réglementation, il existe des codes des pratiques recommandées pour le soin et la manipulation des animaux de fermes. De renommée internationale, ces codes ont été élaborés par des agriculteurs, des chercheurs en sciences animales et des intervenants de l’industrie, du gouvernement et d’organisations s’intéressant au bien-être des animaux. Les codes stipulent les pratiques d’élevage appropriées et décrivent les exigences et les règles en matière de :
•	logement et installations •	alimentation et abreuvement •	gestion •	santé (tenue de registres, boitement, évaluation des
conditions, animaux malades et blessés) •	transport
•	euthanasie •	pratiques d’élevage
pourquoI les poulets ont-Ils traversé le cheMIn? et bIen, deMandez-le-leur!
Le comportement et les besoins des animaux sont des sujets complexes. Malheureusement, les animaux ne parlent qu’au cinéma; on ne peut donc pas simplement leur demander ce qui est le mieux pour eux. Pour le connaître, nous devons recourir à la recherche scientifique. Comme pour toute question complexe, chaque système de logement et chaque pratique de gestion ont leurs avantages et leurs inconvénients. Chaque méthode a sa raison d’être, mais cela ne nous empêche pas de chercher constamment à les améliorer. Dans le cadre de certains programmes de recherche sur le bien-être des animaux, des chercheurs offrent divers choix aux animaux, comme différents types de revêtement de sol, d’éclairage ou de litière, puis ils évaluent leurs préférences.
Le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE) mène le processus de révision des codes de pratiques afin que ces derniers tiennent compte des plus récents résultats de recherche en matière de soins des animaux. Un comité scientifique passe en revue la recherche sur les questions prioritaires en matière de bien-être pour les espèces dont le code est en révision et produit des rapports qui servent à l’élaboration de ces codes.
Il existe 14 codes en tout. Le CNSAE a récemment mis à jour les codes qui traitent des bovins de boucheries, des bovins laitiers, des chevaux, des renards, des visions, des porcs et des moutons. Les codes qui traitent des poulets à griller et des poules pondeuses sont actuellement en révision. Pour consulter ces codes de pratiques ou pour en apprendre davantage sur le processus d’élaboration des codes, visitez http://www.nfacc.ca/francais.
Des organismes représentant divers secteurs d’élevage ont élaboré ou procèdent actuellement à l’élaboration de programmes d’évaluation des soins des animaux, en se fondant sur les codes de pratiques. Selon le programme, les fermes peuvent être évaluées par les agriculteurs eux-mêmes, par des vérificateurs formés ou par des tiers. Le concept d’évaluation et de vérification a pour but d’aider les agriculteurs à améliorer les facteurs mesurés, à adopter de meilleures pratiques et à déceler et à corriger rapidement les problèmes.
La vérité au sujet de l’agriculture	43


































































































   43   44   45   46   47