Page 48 - 2016 DIRT FrenchDec13
P. 48
dans les coulIsses des « opératIons d’InfIltratIon »
De temps à autre, une vidéo clandestine montrant de la cruauté envers les animaux d’élevage fait les manchettes. Les images sont perturbantes pour tous ceux qui s’occupent d’animaux, et particulièrement pour les agriculteurs. Voici quelques points à considérer :
Parfois, ces vidéos montrent de véritables actes de cruauté. Ses actes sont inacceptables et presque tous les agriculteurs et entreprises n’ont aucune tolérance pour la cruauté envers les animaux. Il existe des lois pour traiter ces cas et elles devraient être appliquées.
Dans certains cas, les personnes qui ont filmé ces vidéos ont été témoins de ces actes pendant des mois sans prendre aucune mesure pour faire cesser les actes de cruauté ou les activités douteuses. Ces cas devraient également être signalés immédiatement aux autorités appropriées.
Avec les appareils modernes et les logiciels de montage vidéo, les faits peuvent être déguisés et adaptés à une campagne ou une cause particulière. Souvent, des heures de vidéo filmées pendant plusieurs mois sont condensées en quelques minutes.
Faut-il encore se rappeler qu’un cas extrême (qui est toujours un cas de trop) ne reflète pas les soins que les millions d’autres animaux d’élevage reçoivent quotidiennement. Posez des questions et trouvez des moyens légitimes de protéger les animaux.
Qu’est-ce que le mouvement des lundis sans viande?
Pendant les deux grandes guerres, la campagne des lundis sans viande faisait partie des efforts menés par le gouvernement américain pour encourager les citoyens à réduire leur consommation de certains aliments. C’était un moyen patriotique de soutenir l’effort de guerre et les troupes à l’étranger, en veillant à ce que les soldats aient suffisamment d’aliments nutritifs.
Aujourd’hui, la campagne Lundi sans viande est de retour, mais elle est organisée par deux New-yorkais mondains qui appuient plusieurs programmes anti-viande et groupes de défense des droits des animaux. Le but réel de la campagne n’est pas d’aider les consommateurs à choisir des aliments sains, écologiques et économiques, tel que présenté dans les médias, mais plutôt d’inciter les gens à cesser de manger de la viande et, ultimement, de cesser tout élevage d’animaux. Une alimentation équilibrée et saine est importante. Ce qui compte, c’est que vous ayez la possibilité de faire vos propres choix alimentaires en vous fiant à des informations factuelles et crédibles, et non pas aux dires de porte-parole célèbres.
voyez des ferMes de vos propres yeux!
Si vous voulez vraiment savoir comment les animaux sont traités et élevés dans les fermes canadiennes, allez rencontrer de véritables agriculteurs à des foires agricoles ou à votre marché de producteurs ou visitez www.virtualfarmtours.ca. C’est une excellente façon de découvrir à quoi ressemblent les fermes canadiennes.
Les agriculteurs sont eux-mêmes bouleversés lorsque les médias rapportent des exemples de cruauté envers les animaux. Ils ne demandent qu’à travailler avec des gens qui sont déterminés à améliorer les soins des animaux.
le bon vIeux teMps n’étaIt pas toujours rose
Les images bucoliques d’animaux gambadant joyeusement dans les prés nous font oublier les réalités de notre climat. À l’extérieur, les animaux sont exposés aux températures extrêmes, à la pluie et au vent. Ils risquent parfois de manquer de nourriture et d’eau et n’ont aucune protection contre les maladies et les prédateurs. On garde les animaux d’élevage à l’intérieur pour les mêmes raisons que l’on garde les animaux de compagnie à l’intérieur : pour leur assurer santé, sécurité, confort, nourriture et eau.
un code vestIMentaIre pour entrer dans l’étable? ouI, pour la bIosécurIté
Certains agriculteurs demandent aux visiteurs de prendre une douche ou de porter une combinaison et des bottes en plastique par-dessus leurs chaussures avant d’entrer dans leurs bâtiments d’élevage. D’autres ne laissent entrer aucun visiteur ou animal. Ces mesures de biosécurité visent à prévenir l’introduction d’agents pathogènes dans les bâtiments et contribuent à assurer la santé des troupeaux. Même s’il est possible de traiter les animaux malades, mieux vaut prévenir que guérir.
46
Le soin des animaux d’élevage


































































































   46   47   48   49   50