Page 11 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 11
Le saviez-vous?
Le bétail se présente sous di érentes formes et tailles, en fonction de la race.
Les bovins de boucherie
Les bovins de boucherie sont une race de bovins élevés spécialement pour leur viande. Les vaches et les veaux sont généralement au pâturage du printemps à l’automne où
ils se nourrissent principalement d’herbes. La plupart ont un pelage épais qui leur permet de vivre à l’extérieur à l’année, dans la mesure où ils ont accès à de l’eau, de la nourriture et un abri adéquats. Les races les plus importantes au Canada comprennent les suivantes : Aberdeen Angus, Charolais, Hereford, Simmental, Limousin, Maine- Anjou, Salers, Gelbvieh et Shorthorn.
Lorsqu’ils atteignent un poids d’environ 400 à 460 kilogrammes (de 900 à 1000 lb), les bovins de boucherie sont amenés dans des enclos ou des bâtiments appelés parcs d’engraissement. Les parcs d’engraissement sont des enclos ou
des bâtiments spécialement conçus qui
permettent de mieux contrôler les animaux, tout en leur offrant un accès libre à de la nourriture et à de l’eau propre; ils sont aussi protégés contre les intempéries, et pro tent d’une bonne circulation d’air, une surface de sol sécuritaire et confortable. Une fois en parc d’engraissement, le bétail passe graduellement d’une alimentation à base de fourrages (herbes et autres plantes) à une alimentation plus riche, composée principalement de céréales (orge ou maïs), d’ensilage (plantes hachées naturellement fermentées), de minéraux et de foin. Ces aliments rendent la viande des bovins plus persillée. Le persillage est la marbrure
de matière grasse dans la viande maigre qui contribue à lui donner son goût et sa tendreté typiques.
Gracieuseté de la FFC Saskatchewan
Qu’est-ce qu’un bœuf nourri 
à l’herbe?
Il peut vous arriver de voir une étiquette
« Nourri à l’herbe » apposée sur des produits de bœuf à vendre. Cela signi e que l’animal a vécu en pâturage pendant une partie ou toute sa vie, jusqu’à atteindre le poids du marché. En ce qui concerne la valeur nutritionnelle, la différence entre un bœuf nourri au grain ou à l’herbe est in me et il n’y a presque aucune différence quant aux bienfaits pour la santé humaine. De manière générale, le bœuf nourri à l’herbe peut être plus maigre avec quelques différences
en vitamine B, potassium et en calcium. Ces différences sont cependant minimes. D’autres facteurs, comme le type de coupe, la méthode de cuisson, la source d’alimentation pendant qu’il est en pâturage, la race et l’exercice peuvent également contribuer à des variations dans la teneur en matière de grasses et en nutriments. 18
Susan Sloane
Kim Sytsma
La vérité au sujet de l’agriculture 11


































































































   9   10   11   12   13