Page 15 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 15
Les porcs
Transpirer comme un  porc? Impossible!
Oubliez cette expression! Les porcs aiment la propreté et ne transpirent pas pour
se rafraîchir. Les porcheries offrent un environnement propre et frais; certaines sont même équipées d’un système de gicleurs pour que les animaux pro tent d’une température agréable.
Le saviez-vous?
L’expression « transpirer comme un porc » provient du processus de fonte du fer et n’a rien à voir avec les animaux de ferme. Après le refroidissement du métal, des gouttes d’eau qui ressemblent à des porcelets et à une truie se forment à sa surface. Cette caractéristique signi e que le fer est assez froid pour être déplacé en
toute sécurité
De manière générale au Canada, les porcs vivent dans des bâtiments spécialement conçus équipés de ventilateurs ou de rideaux d’aération qui peuvent s’ouvrir
pour contrôler l’humidité et la température. Pour garder les animaux en bonne santé,
la plupart des installations sont régies par des règles strictes appelées « Protocoles
de biosécurité » pour que les maladies ne soient pas introduites dans la porcherie (les maladies se transmettent plus facilement par les porcs et la volaille que d’autres animaux d’élevage). Les éleveurs font donc le suivi de qui vient à leur ferme et de ce qu’ils pourraient transporter — les véhicules ou du matériel, par exemple. Toute personne pénétrant dans la porcherie doit porter des chaussures de sécurité et une salopette propre. Dans certaines fermes, on pourrait même vous demander de prendre une douche AVANT et APRÈS être allé dans la porcherie!
Les truies sont les femelles des porcs.
Elles mettent bas (on appelle cela le
« cochonnage ») deux fois par an et chaque portée compte de 8 à 12 porcelets. Les truies sont amenées dans des cases de parturition spéciales un peu avant la mise bas, où elles sont logées jusqu’au sevrage des porcelets. Les barreaux de la case servent d’appui à la truie lorsqu’elle se couche et les porcelets disposent d’un endroit sécuritaire où ils
ne risquent pas d’être écrasés par la truie. La zone où dorment les porcelets peut être chauffée à l’aide d’une lampe infrarouge ou d’un tapis chauffant. Certains de ces systèmes ont été même été conçus pour se lever et s’abaisser quand la truie se lève et se couche, ce qui donne aux porcelets une chance de se mettre à l’abri!
Les types de logements porcins varient et
le logement collectif est de plus en plus populaire. Les éleveurs donnent aussi des objets avec lesquels les porcs peuvent jouer (par exemple, des ballons, des pneus et
des cordes de suspension) et qui aident à améliorer leur bien-être. Les porcs peuvent être élevés à l’intérieur ou en plein air,
mais puisque la plupart des races n’ont pas de fourrure ni de laine pour les garder au chaud, le climat hivernal du Canada les empêche de vivre à l’extérieur toute l’année.
Les éleveurs, les chercheurs et
d’autres experts en bien-être travaillent continuellement pour améliorer la manière d’élever les animaux de ferme. Des recherches continues sont menées dans les domaines de la santé, du comportement et du logement des porcs au Canada et dans le monde.
Gracieuseté de la FFC Saskatchewan
La vérité au sujet de l’agriculture 15


































































































   13   14   15   16   17