Page 39 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 39
Une meilleure santé grâce aux 
aliments fonctionnels
C’est bien connu : les fruits et les légumes sont bons pour la santé. Ils constituent une source essentielle de vitamines et de minéraux, de  bres, d’antioxydants et d’autres substances bonnes pour la santé. Ils sont également pauvres en calories, et, grâce à la science, les aliments bons pour la santé deviennent encore meilleurs.
• En Grande-Bretagne, les chercheurs ont mis au point une tomate violette à la teneur élevée en anthocyanes, les antioxydants qui aident à combattre le cancer, le diabète et les in ammations. On cultive maintenant la tomate à des  ns d’expérimentation en Ontario.
• Au Costa Rica, on développe un ananas à la chair rose qui contient du lycopène, le même antioxydant qui combat le cancer et que l’on trouve dans les tomates.
• Des travaux portant sur les huiles de soya, de canola et de tournesol contenant moins de gras saturés et plus d’acides gras oméga-3 bons pour le cœur sont en cours.
• Lorsque les poules pondeuses reçoivent une alimentation riche en omégas 3 (p. ex. graines de lin, huile de poisson ou algues), le jaune de leurs œufs renferme un niveau plus élevé d’omégas 3. Cette caractéristique peut réduire le cholestérol et réduire les risques de maladies cardiaques.
Quelques-uns de ces nouveaux aliments ont le potentiel de sauver des millions de vies humaines en améliorant l’alimentation, particulièrement dans des parties du monde où l’accès à la nourriture est dif cile.
Gracieuseté de la FFC Saskatchewan
Un champ de moutarde
La sécurité de vos aliments est  entre vos mains
Les agriculteurs peuvent prendre toutes les mesures voulues pour produire des fruits, des légumes, de la viande, du lait et des œufs salubres; les transformateurs alimentaires et les détaillants travaillent aussi pour préserver leur innocuité. Toutefois, une fois que l’aliment est entre vos mains, sa salubrité l’est aussi. Manipuler la nourriture sans s’être lavé les mains
et cuire les aliments de manière inadéquate peut accroître le risque de maladies d’origine alimentaire, ou ce qu’on appelle vulgairement le risque « d’intoxication alimentaire ». Pour en
apprendre davantage au sujet de la manipulation des aliments, visitez, www.befoodsafe.ca.
Des patates douces dans le champ — et après la friteuse
La patate douce... Un  OGM naturel?
Le tout premier OGM dont nous avons connaissance, la patate douce, a été
créé par Dame Nature elle-même, il y a environ 8000 ans.72 Selon les experts du International Potato Centre au Pérou, des gènes de bactéries présentes dans le sol ont été découverts dans 291 variétés de patates douces. Il y a des milliers d’années, cette bactérie a introduit quelques-uns
de ses propres gènes dans les plants de patates douces, ce qui a permis à sa racine (la partie que nous consommons) de se développer. Ce fait suggère que les humains consomment des OGM depuis des milliers d’années.
Aujourd’hui, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la culture de la patate douce est la septième du monde. Elle est non seulement populaire dans des pays comme le Canada, mais c’est également une culture de choix dans certaines parties de l’Afrique et elle est utilisée pour nourrir le bétail en Chine.
La vérité au sujet de l’agriculture 39


































































































   37   38   39   40   41