Page 45 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 45
L’utilisation de la technologie pour  déjouer Dame Nature
En agriculture, Dame Nature est l’élément qui joue le plus grand rôle dans le succès ou la perte d’une récolte. Des pluies insuf santes ou trop abondantes, des températures trop fraîches ou trop chaudes, le vent, la neige et le verglas peuvent compromettre les cultures et les animaux.
Comme au cours des siècles passés,
les plantes continuent de jouer un grand rôle. Grâce à des technologies anciennes
et d’autres plus récentes, les chercheurs sont maintenant capables de développer des cultures plus résistantes aux insectes nuisibles, à la sècheresse, la chaleur, l’excès hydrique et au gel. Le taux de développement augmente au fur et à mesure que des nouvelles techniques de sélection des plantes sont découvertes.
La technologie peut également aider les agriculteurs à faire face aux changements des conditions climatiques. Par exemple, certains installent d’immenses ventilateurs dans leurs vergers pour faire circuler l’air
lorsqu’il y a un risque de gel (car le gel peut avoir un effet dévastateur sur le nombre et la qualité des pommes, surtout s’il survient pendant la  oraison). D’autres font appel
à des hélicoptères qui volent au-dessus
de leurs vergers pendant la nuit a n de protéger leurs fruits. Cette méthode permet de protéger les fruits en faisant circuler l’air chaud.
Les producteurs de fruits peuvent utiliser un système d’alerte automatisé en ligne pour mieux gérer les dommages provoqués par les conditions climatiques dans les vergers et les cultures comme les pêches, les nectarines, les cerises, les abricots
et les prunes. Une application permet de mesurer la résistance au froid et donne des informations sur la capacité de survie des bourgeons en indiquant aux producteurs quels sont les seuils de température critiques qui pourraient leur faire perdre, 10, 50, voire 90 % des bourgeons fructifères.
Les fossés évacuent le trop-plein d’eau d’un champ de maïs
Courtesy of Ontario Apple Growers
Éolienne dans un verger
Des outils agricoles dirigés par satellite
Clayton Henderson
Un tracteur équipé d’un GPS
De nos jours, de nombreux agriculteurs ont recours à des techniques d’agriculture de précision pour gérer les travaux des champs, comme l’ensemencement, la fertilisation, les traitements phytosanitaires et la récolte. Des GPS contrôlés par satellite installés sur les tracteurs aident notamment à assurer que les engrais et les produits antiparasitaires sont appliqués à la dose voulue au bon endroit et que les rangs sont semés en lignes droites. Cela permet de réduire la consommation
de carburant et d’optimiser l’utilisation de semences, d’engrais et de produits antiparasitaires.
Des engrais délivrés sous ordonnance
Les agriculteurs font également appel à la technologie pour cartographier précisément les sols (un champ peut être composé de différents sols) et déterminer quelle culture est plus ou moins abondante dans une zone donnée. Ils peuvent ensuite utiliser ces informations pour créer une « cartographie du rendement ». La technologie qui équipe aujourd’hui les machines agricoles leur permet d’appliquer différentes quantités d’engrais, ou d’en appliquer uniquement là où l’« ordonnance » le prescrit.
L’élevage du bétail est, lui aussi, de plus
en plus automatisé. Les éleveurs font
appel à la technologie pour automatiser l’alimentation des animaux et des étiquettes apposées sur leurs oreilles enregistrent combien de fois et quelle quantité de nourriture l’animal a consommé. De
cette manière, les éleveurs savent tout de suite si un animal ne se sent pas bien. La technologie permet aussi de contrôler la température et le taux d’humidité dans les étables et les poulaillers pour s’assurer du confort des animaux.
Fait interessant
De plus en plus d’agriculteurs commencent à utiliser des drones pour accomplir certaines tâches comme le dépistage et l’évaluation des rendements ou encore pour retrouver le bétail égaré. Ces drones sont équipés de caméras infrarouges, de capteurs et d’autres technologies leur permettant de récolter des informations qu’ils peuvent utiliser pour diagnostiquer des problèmes nutritionnels chez les plantes, ou détecter des maladies
La vérité au sujet de l’agriculture 45


































































































   43   44   45   46   47