Page 46 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 46
Lutter contre les  parasites avec son  téléphone intelligent 
De nombreuses applications ont été mises au point pour aider les éleveurs à identi er rapidement et facilement les parasites et les mauvaises herbes. Ils se tournent également de plus en plus vers les médias sociaux pour identi er et gérer les problèmes liés aux parasites.
De la terre à la lune
L’entreprise canadienne qui a mis au point les véhicules lunaires pour l’agence spatiale canadienne a adapté sa technologie pour pouvoir l’utiliser sur Terre. L’Argo J45 XTR est une plateforme robotique sans pilote qui peut se déplacer sur des terrains dif ciles et dans des conditions climatiques extrêmes, comme les zones de guerre et celles abritant des mines souterraines, sans exposer le conducteur à des risques potentiels. En Martinique, le J5 est utilisé pour traiter les moisissures noires dans les plantations de bananes situées sur les coteaux escarpés.
À l’Université de Guelph, les chercheurs utilisent le même robot pour effectuer des prélèvements du sol.
Le saviez-vous?
La NASA utilise des bourdons canadiens dans ses recherches pour savoir comment cultiver des aliments dans l’espace. Des signes précurseurs indiquent que les pollinisateurs pourraient aider à produire certains types de fruits et légumes dans l’espace.75
46
La vérité au sujet de l’agriculture
Variétés de houblon à l’Université de Guelph
Gracieuseté de AgInnovation Ontario
Le codage à barres de l’ADN est un outil mis au point au Canada qui permet d’identi er
les organismes nuisibles. Voici comment
il fonctionne : on prélève un échantillon de tissu d’un spécimen duquel on extrait de l’ADN en laboratoire, puis on ampli e et séquence l’ADN pour qu’il puisse être identi é par balayage, de la même manière qu’un
code à barres est déchiffré par un lecteur au supermarché.
Cette technologie a été mise au point à l’Université de Guelph, devenue un leader mondial dans ce domaine, qui abrite le Biodiversity Institute of Ontario (BIO) et le Centre for Biodiversity Genomics. À
ce jour, le catalogue, qui est accessible au public, contient les codes à barres de 137 000 animaux, 50 000 plantes et 3 400
champignons et d’autres formes d’organismes vivants.
Aussi avancé que soit le système agroalimentaire canadien, des cas de fraudes alimentaires peuvent encore se produire, lorsque par exemple, un produit n’est pas vendu comme il devrait l’être. Des exemples récents comprennent un poisson vendu comme un fruit de mer plus cher, ou des produits importés étiquetés « canadiens ». Dans de tels cas, le codage de l’ADN pourrait être utilisé pour déterminer rapidement et exactement la nature exacte d’un produit et s’il correspond à son marketing. Cela permettrait d’améliorer la traçabilité des aliments
ainsi que la protection du producteur et du consommateur.
Les codes à barres ne sont pas  utilisés que dans les supermarchés
Le soleil, le vent et les plantes 
comme sources d’énergie 
Bien que nous ayons toujours une forte dépendance au gaz naturel, au pétrole et aux autres ressources non renouvelables comme source d’énergie, les Canadiens sont de plus en plus conscients de leur consommation énergétique et cherchent des moyens de diminuer leur empreinte environnementale.
Tandis que le coût de l’énergie augmente, les agriculteurs cherchent de nouvelles manières de chauffer leurs granges et leurs serres de manière abordable et durable. Certains installent par exemple des panneaux solaires ou des éoliennes sur leur propriété. L’électricité générée est soit consommée par la ferme elle-même, soit vendue à la compagnie d’électricité pour être ensuite revendue à des particuliers ou des entreprises. D’autres encore cultivent du panic érigé, du miscanthus ou d’autres cultures énergétiques (biomasses) à des  ns de production énergétique.
Environ 5 % des fermes canadiennes produisent leur propre énergie; de ces fermes, 85 % disposent de panneaux solaires et environ 15 % utilisent des éoliennes. C’est l’Ontario qui compte le plus grand nombre de fermes produisant des énergies renouvelables, suivi de l’Alberta.76


































































































   44   45   46   47   48