Page 49 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 49
Curtis Matwishyn
Les habitats fauniques : pas 
seulement dans les parcs 
Au Canada, le territoire agricole compte 68 millions d’hectares, mais 30 % de ces terres ne conviennent pas aux cultures parce qu’elles sont trop rocailleuses, trop humides, trop sèches ou trop pentues, mais elles peuvent servir à la fois de pâturage et d’habitat faunique. Bon nombre d’agriculteurs ensemencent ces zones d’herbes indigènes et les utilisent comme des zones tampons autour des plans d’eau pour tenir le bétail éloigné des habitats aquatiques; ils sèment aussi des bandes de certaines espèces de plantes à  eurs pouvant servir de source alimentaire pour les abeilles et les autres pollinisateurs, ou déplacent leur bétail d’un pâturage à l’autre, ce qu’on appelle la rotation des pâturages.
Certains producteurs retardent également la coupe du foin pour donner une chance aux oiseaux des prairies de faire éclore leurs œufs en toute sécurité (ils dépendent des hautes herbes pour nicher). Ces pratiques soutiennent les populations fauniques et encouragent la biodiversité.
Les chauves-souris
Les agriculteurs et les propriétaires terriens jouent un rôle clé dans la protection des espèces à risque à la ferme. Certains, par exemple, ont commencé à installer des boîtes destinées aux chauves- souris : elles sont essentielles pour la préservation des écosystèmes, car elles
se nourrissent de nombreux insectes, y compris les parasites.
Robert Irwin
Qu’en est-il de la  consommation d’eau?
• Une brebis boit de quatre à neuf litres d’eau par jour.
• Une vache boit de 80 à 160 litres d’eau par jour et produit environ 27 litres de
lait par jour.
• Au Canada, la consommation quotidienne d’eau par personne est de 291
litres, faisant des Canadiens les deuxièmes plus grands consommateurs d’eau au monde.80
Agriculteurs
Pro l
Gilbert et Stacy Matheson
Les grands-parents de Gilbert Matheson ont démarré leur exploitation familiale au Nouveau-Brunswick en 1957. Gilbert travaille à la ferme depuis le collège, mais a repris of ciellement les rênes en 2004. Avec l’aide de sa femme Stacy et de ses sept enfants, Gilbert élève des poules pondeuses et des vaches laitières. Sa journée typique commence à 7 heures avec les corvées du matin, principalement la traite et l’alimentation de ses animaux, et se termine à 19 h. Gilbert déclare que son travail est son passe-temps préféré, bien qu’il aime particulièrement travailler avec les animaux et construire de nouvelles choses dans la ferme.
La vérité au sujet de l’agriculture 49
Stacy et Gilbert Matheson avec leurs enfants


































































































   47   48   49   50   51