Page 50 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 50
Le premier programme de recyclage de l’eau
De nombreux reportages présentent des informations erronées ou inexactes concernant la quantité d’eau nécessaire à la production de nourriture. Le bétail, par exemple, a besoin d’eau, mais il rend une bonne partie de celle-ci et des milliers de litres d’eau ne sont certainement pas nécessaires pour produire une galette de hamburger!81 L’eau est soumise à des cycles et seule une petite fraction d’eau consommée est retenue dans le corps. Comme c’est le cas avec n’importe quel organisme biologique, la grande partie de l’eau consommée par le bétail continue son cycle dans l’environnement et il est illogique de penser que cette eau est perdue pour toujours. Que ce soit pour l’agriculture de tous les jours, l’utilisation durable de l’eau signi e ne pas utiliser les sources aquifères au-delà de leurs capacités de renouvellement. C’est une question de durabilité, ou d’utilisation de l’eau en équilibre avec l’environnement.
Une abondance d’eau?  Pas nécessairement!
Irrigation d’un champ de légumes
Michelle Longman
Des cultures, d’habitude les fruits et les légumes (mais parfois d’autres), doivent être irriguées pour pousser correctement. Les systèmes d’irrigation d’aujourd’hui sont variés et aident à éviter la perte d’eau. Les arroseurs et les systèmes à gouttes de surface sont assez répandus et les producteurs utilisent un système appelé
« irrigation souterraine goutte à goutte », où les canalisations sont enterrées et libèrent l’eau directement sur les racines des plantes pour qu’elle ne se perde pas en évaporation ou en ruissellement. Dans les serres, l’eau utilisée pour l’irrigation des sols est recueillie et réutilisée, ce qui assure une utilisation durable de cette ressource importante.
Même si le Canada abrite 20 % des réserves mondiales d’eau douce, son accès et sa qualité constituent des enjeux importants
pour les Canadiens, spécialement à cause des changements climatiques; ainsi les pratiques de production durables occupent une place de plus en plus importante.
Parfois, la terre utilisée pour les cultures
ne se prête pas au drainage. Les cultures ont donc une plus grande probabilité d’être abîmées par l’eau stagnante. Pour éviter cela, les producteurs installent des systèmes de canalisations souterraines pour évacuer le surplus d’eau. Cette méthode améliore non seulement la qualité et la productivité des cultures, mais réduit également l’érosion du sol et empêche les nutriments de s’échapper dans les lacs et les rivières. Dans certaines provinces, les agriculteurs qui souhaitent prélever de l’eau à des  ns agricoles doivent d’abord obtenir un permis du gouvernement a n d’assurer une gestion responsable et durable.
50
La vérité au sujet de l’agriculture
Reta Regelink
Un apiculteur contrôle ses essaims.
Le buzz autour des abeilles
Les abeilles sont d’importants pollinisateurs et sont cruciales à tous les segments
de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Elles pollinisent les plantes qui à leur tour se transformeront en fruits, comme les bleuets ou en légumes, comme les citrouilles. En 2015, le Canada a produit environ 43,2 millions kilos de miel.82
Centrale à toutes les ruches, la reine s’entoure d’ouvrières qui comblent tous ses désirs. Annuellement, environ 150 000 reines sont importées au Canada d’Hawaii, car elles sont disponibles plus tôt dans l’année. Les reines voyagent vers leur nouvelle demeure dans des boîtes et sont accompagnées de 5 abeilles gardiennes. Pendant leur voyage, elles se nourrissent de sucre. Le Canada importe également des reines d’Australie et d’autres pays.


































































































   48   49   50   51   52