Page 9 - RealDirtFRE2017(Mar)
P. 9
Le saviez-vous?
En moyenne, une poule pond 320 œufs par an.
Les poules pondeuses
Des poules dans une volière
Des poules dans un logement aménagé
Les poules pondeuses canadiennes (celles qui pondent les œufs que nous consommons) vivent principalement dans 5 types de poulaillers :
• Logement aménagé – Les poules sont hébergées en groupes de tailles plus naturelles. Les logements sont équipés de nichoirs, de tapis de grattage et de perchoirs, ce qui leur permet d’avoir des comportements plus naturels. D’ici 2036, ce type de logement sera la norme au Canada.
• En liberté – Les poules sont élevées dans des poulaillers dans lesquels elles ont accès à la totalité du plancher, mais ne peuvent pas sortir. Elles peuvent gratter et pondre leurs œufs dans des nichoirs.
• Plein air – Les poules sont élevées dans des poulaillers et ont accès à des zones situées à l’extérieur, lorsque les conditions climatiques le permettent. Elles peuvent aussi gratter et pondre leurs œufs dans des nichoirs.
• En volière – Les poules sont élevées à l’intérieur du poulailler. Il comprend plusieurs niveaux sur lesquels elles peuvent se percher, se nourrir et boire. Elles pondent leurs œufs dans des nichoirs et peuvent descendre au niveau du sol pour le gratter.
• Logement conventionnel – Les poules vivent en petits groupes et disposent d’un accès égal à l’eau et la nourriture. Les planchers en treillis permettent d’éliminer facilement les déjections et assurent la propreté des poules et des œufs.
Les producteurs d’œufs canadiens ont commencé à supprimer les logements conventionnels
en 2014. La construction de tout nouveau poulailler, ou tout poulailler existant faisant l’objet
de rénovations, doit obéir aux nouvelles normes en matière de logement. Dans certains pays européens, où la demande du consommateur a entraîné l’abandon du logement conventionnel, les producteurs essaient maintenant de répondre à différents dé s relatifs au bien-être animal : les taux de poussière et d’ammoniaque plus élevés, le cannibalisme et le piquage de plumes. Les oiseaux sont souvent des tyrans : les plus forts du troupeau dominent souvent les plus faibles en leur donnant des coups de bec et en contrôlant l’accès à la nourriture et à l’eau.
Au Canada et dans le reste du monde, la recherche se poursuit pour trouver des solutions de logement optimales pour les poules, les éleveurs et les consommateurs.
Pro l
Alan et Cathy Stannard
Alan et Cathy Stannard sont les propriétaires
d’une exploitation produisant des œufs non loin
de Whitehorse (Yukon). Animé d’une passion pour l’alimentation d’origine locale, le couple a acheté
la propriété de 160 acres en 2009. Au départ, ils produisaient du foin et s’occupaient de chevaux, mais produisaient également de la viande de poulet et de dindons. Aujourd’hui, avec l’aide de leur  ls Duncan, ils élèvent des poules pondeuses et approvisionnent les épiceries locales.
L’agriculture dans les régions du Nord peut présenter des dé s uniques, comme des coûts de transport élevés et des températures hivernales dif ciles. Alan déclare avoir passé 6 ans à examiner les différentes options qui s’offraient à lui avant de construire un poulailler. La construction de celui-ci s’est achevée en 2017. Équipé d’un système informatique contrôlé centralement, le poulailler est conçu pour assurer le confort et la santé des volatiles, tout en étant facile à utiliser dans toutes les conditions.
Jetez un coup d’œil à www.FarmFood360.ca pour découvrir les 5 différents types de poulaillers et découvrir ce que signi e l’étiquette apposée sur la boîte.
La vérité au sujet de l’agriculture 9
Agriculteurs
Alan, Cathy et Duncan Stannard


































































































   7   8   9   10   11